« Être ou ne pas être. Là est la question » William Shakespeare

English version

J’ai trouvé que le titre de cette pièce, HAMLET de William Shakespeare,  est approprié pour mon article et pour en savoir plus entrons dans le vif du sujet.

 

Avant tout, je vous salue

Dans mon précédent article que vous pouvez relire ici je vous disais que créer un vêtement est la seule manière que j’ai trouvé pour m’échapper chaque jour de ma réalité N'sqol - Créer un vêtement et la tenue d’aujourd’hui est dans la continuité de cette philosophie lorsque je construis un look.

Il y a des moment dans la vie où on a plus le désir d’incarner un personnage et de ressentir le besoin de vivre dans une époque et une période phantasmée (ce n’est pas une faute de l’écrire ainsi) donc aujourd’hui je vous présente un ensemble que je pourrais mettre et qui m’a été inspiré par deux films vus dernièrement et que j’ai adoré et dont j’aurais voulu incarner l’un des personnages féminins.

Incarner un personnage ce n’est pas forcément se renier et omettre à travers son vêtement de dire qui on est.

Incarner un personnage c’est se dépasser, aller chercher cet autre « nous » qui n’est pas nous et qui est tapit tout au fond de notre être en attendant que nous ayons la volonté et surtout la témérité de le laisser sortir.

La tenue d’aujourd’hui m’a donc été inspirée par 3 femmes vues dans les deux films suivants.

Le premier est Marie Stuart Reine d’Écosse qui est un film de 1936 de John Ford avec Katharine Hepburn et l’autre est Hamlet, sortie en 1948, tiré de la pièce de Shakespeare de et avec Laurence Olivier, les magnifiques Jean Simmons et  Eileen Herlie.

 

Voici la vraie Marie stuart
Voici  un aperçu de la vraie Marie Stuart

 

Dans ses deux films la puissance des femmes est indiscutable.

Elles sont dures, passionnées, intrigantes, belles, maléfiques.

Ci-dessus, images tirées du film Mary of Scotland de John Ford

Ci-dessus, images tirées du film Hamlet de Laurence Olivier.

Elles sont à la fois impétueuses et téméraires et pour l’époque étaient des féministes bien avant l’heure. Dans les deux films les personnages féminins incarnent et revendiquent un désir de liberté absolue tout en étant dans une soumission de l’amour qui les mènera à leur perte.

Hamlet, le film - 1948
Hamlet, le film de Laurence Olivier – 1948

 

La force d’une fiction se joue dans les costumes qui deviennent à eux seuls un personnage et forcément j’ai été fascinée par la dramaturgie qui émanait de leurs vêtements.

Marie Stuart Reine d'Écosse, le film - 1935
Marie Stuart Reine d’Écosse, le film – 1935

J’aime qu’il y ait une certaine théâtralité dans l’habit sans tomber pour autant dans un rendu clownesque et je dois dire qu’en matière de costumes théâtraux j’ai été servie avec ces deux films.

Imprégnée de tout ça j’ai construit un look à la fois moderne et ancien en empruntant quelques codes à ces deux films et en faisant en sorte de ne surtout pas tomber dans la surenchère ce qui est un principe de construction stylistique pour moi.

Le premier ensemble est un hommage à ces deux films et le deuxième comme vous pouvez le constater est plus contemporain tout en y ajoutant une légère petite touche désuète.

Picture by Nafissath Abdoulaye ; Model: Jordane

Étant photographe en plus je me suis chargée de faire en sorte que les prises soient théâtrales en gardant la même ligne directrice et le résultat me plait assez.

Avant de vous laisser en images je partage avec vous l’une des scènes mythiques de Hamlet de William Shakespeare

 

Être, ou ne pas être, telle est la question.

Y a-t-il plus de noblesse d’âme à subir
la fronde et les flèches de la fortune outrageante,
ou bien à s’armer contre une mer de douleurs
et à l’arrêter par une révolte? Mourir… dormir,
rien de plus;… et par ce sommeil dire que nous mettons fin
aux maux du cœur et aux mille tortures naturelles
qui sont le legs de la chair: c’est là une terminaison
qu’on doit souhaiter avec ferveur. Mourir… dormir,
dormir! peut-être rêver! Oui, là est l’embarras.
Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort,
quand nous sommes débarrassés de l’étreinte de cette vie?
Voilà qui doit nous arrêter. C’est cette réflexion-là
qui nous vaut la calamité d’une si longue existence.
Qui, en effet, voudrait supporter les flagellations et les dédains du monde,
l’injure de l’oppresseur, l’humiliation de la pauvreté,
les angoisses de l’amour méprisé, les lenteurs de la loi,
l’insolence du pouvoir et les rebuffades
que le mérite résigné reçoit des créatures indignes,
s’il pouvait en être quitte
avec un simple poinçon? Qui voudrait porter ces fardeaux,
geindre et suer sous une vie accablante,
si la crainte de quelque chose après la mort,
de cette région inexplorée, d’où
nul voyageur ne revient, ne troublait la volonté,
et ne nous faisait supporter les maux que nous avons
par peur de nous lancer dans ceux que nous ne connaissons pas?
Ainsi la conscience fait de nous tous des lâches;
ainsi les couleurs natives de la résolution
blêmissent sous les pâles reflets de la pensée;
ainsi les entreprises les plus énergiques et les plus importantes
se détournent de leur cours, à cette idée,
et perdent le nom d’action… Doucement, maintenant!
Voici la belle Ophélia… Nymphe, dans tes oraisons
souviens-toi de tous mes péchés.

Hamlet, acte3 scène 1

 

Première partie de photos.

Création et stylisme par N’sqol/Design & stylism by N’sqol ; Vêtements portés par le modèle Jordane/Clothing worn by the model Jordane

 

et maintenant la deuxième partie des photos.

Création et stylisme par N’sqol/Design & stylism by N’sqol ; Vêtements portés par le modèle Jordane/Clothing worn by the model Jordane

Accessoires:
Sac pochette blanc cassé Zara (collection très ancienne) et Ceinture Blanc cassé H&M (ancienne collection aussi).
Collier Parfois

 

J’espère que vous avez aimé ces deux tenues en tout cas.

Prenez soin de vous et bonnes vacances à celles et ceux qui partent.

 

Merci beaucoup pour l’intérêt porté à mon travail.

Je me sens portée, c’est agréable et gratifiant. J’ai commencé à remplir mon Etsy et bientôt vous y verrez de nouvelles belles choses faites avec amour que j’espère vous aurez envie de posséder…

Je vous embrasse. Nafi

 

Retrouvez moi sur   1-instagram   2-facebook   3-twitter   4-lookbook

Pictures by Nafissath Abdoulaye

Design & stylism by N’sqol

Toutes les photos et contenus de ce blog sauf mentions contraires, sont propriétés exclusives de l’auteur (N’sqol/Nafissath Abdoulaye). Merci de me contacter si vous désirez vous servir de mes photos ou textes.
Selon l’art. 9 du Code Civil tout abus des droits à l’image sera poursuivi sans avertissement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s