Jordane

Bonjouuuur

Récemment j’ai posté un article, le premier de l’année 2016, dans lequel je vous présentais ma sœur qui est l’une des deux mannequins qu’on voit souvent sur mon blog.

Si jamais vous ne l’avez pas lu il n’y a plus qu’à cliquer ici . Pictures by Nafissath Abdoulaye

En début de l’année je me suis dit qu’il était temps de présenter officiellement les filles grâce à qui je peux montrer mon travail.

J’ai donc d’abord parlé de ma sœur et aujourd’hui c’est au tour de Jordane que la majorité d’entre vous connaisse maintenant vu que j’ai débuté l’aventure du blog avec elle.

Jordane a 26 ans et aura 27 ans en juin.

Comme pour ma sœur je vais tout de suite donner ses mensurations parce-que le corps de quelqu’un c’est avant tout ce qu’on voit avant de s’intéresser à qui elle est.

Jordane mesure donc 1m70, porte un 48 en haut et un 52/54 en bas et là encore comme je l’ai dit dans l’article sur Fay, ses mensurations fluctuent selon le tissu, la coupe, la matière et la marque.

Pictures by Nafissath Abdoulaye

Jordane et moi nous sommes rencontrées au rdc de notre immeuble car nous vivons au même endroit.

Initialement je l’ai rencontrée car je cherchais un peintre pour mon appartement qui avait besoin de faire peau neuve.

C’est drôle comme expression et c’est encore plus intéressant comme coïncidence pour la suite du lien que nous avons tissé.

Je ne savais pas où aller pour me trouver un peintre jusqu’à ce que je la perçoive un jour de ma cuisine revenant d’un chantier. Elle était habillée en blanc de travail. Je la connaissais de vue et je savais qu’elle habitait dans l’immeuble mais jamais je n’aurais pensé qu’elle était peintre.

Elle a un BEP en peinture et un niveau BP Peintre applicateur de revêtement mais en réalité elle aurait aimé intégré une école comme Murs Dec’ qui est une école où on se spécialise pour maitriser les techniques du trompes l’œil.  Sinon l’autre métier qu’elle aurait aimé faire c’est du graphisme mais malheureusement la vie en a décidé autrement.

Il faut que vous sachiez que ça m’a fait sourire de connaitre une fois de plus une femme qui fait « un métier d’homme ».

Il semblerait que ça soit mon karma car beaucoup de femmes dans mon entourage ont des professions considérées comme masculines.

Je dois reconnaitre que ça m’interpelle quand même, enfin Bref!

Voilà à quoi ressemble Jordane quand elle fait des chantiers.

Pictures by Nafissath Abdoulaye Pictures by Nafissath Abdoulaye

Donc je vous disais, dès que je l’ai vue j’ai compris qu’elle était peintre . J’ai donc attendu quelques jours pour l’accoster en espérant la rencontrer au rdc, ce qui c’est donc produit.

Nous avons un peu discuté, elle m’a donné son numéro et puis petit à petit nous sommes devenues amies.

Au début je voulais qu’elle relooke mon appartement et plus je passais du temps avec elle plus j’avais envie de la relooker car à l’époque elle était ce qu’on appelle trivialement une no-look.

Je trouvais ça dommage parce-que la première fois que je lui ai parlée je l’ai trouvée absolument magnifique de la tête aux pieds et il me semblait évident qu’avec son physique elle avait mille et une possibilités de se raconter.

Son STYLE était un Jeans informe et trop petit pour elle de chez Bonprix, des baskets noires sans aucune originalité et une collection de tee-shirts publicitaires sur la ville de Nantes comme il y en a des tas dans chaque ville qu’on donne aux employés et autres.

Elle avait aussi quelques tee-shirts simples de chez Bonprix.

Globalement elle s’habillait essentiellement chez Bonprix, un peu H&M et un peu Kiabi mais elle m’a très vite fait comprendre qu’elle n’était pas fan de ces enseignes mais que c’était les seules qui rentraient dans son budget et où elle trouvait sa taille.

Elle m’a aussi dit qu’elle détestait Kiabi même si elle y a acheté des articles et qu’elle ne comprenait pas la différence de traitement entre le rayon grande taille dans lequel elle s’habille et le rayon normal.

Au fil du temps je l’ai découverte un peu plus et surtout j’ai compris qu’elle était plus sensible à la mode qu’elle ne le croyait.

Elle aussi a fait partie de ces femmes à qui on a dit qu’elle avait des yeux magnifiques et un beau visage sans pour autant lui envoyer une image positive d’elle globalement. C’est vraiment dommage car cela aurait pu générer en elle l’envie de se mettre plus en valeur et d’essayer des choses.

Donc à l’époque Jordane et la mode ça faisait 2.

Elle ne percevait pas du tout les atouts de son corps et à quel point elle pouvait être sublime sans en faire des tonnes.

Au moment de notre rencontre elle devait avoir le dressing féminin le plus vide au monde composé d’une ou deux paires de baskets, 2 ou 3 jeans, un manteau informe et noir (donc passe-partout) et elle n’avait même pas de sac à main.

Aujourd’hui vous n’imaginez même pas tout ce qu’il y a dans sa garde robe et quand à ses chaussures on se croit vraiment dans la publicité JustFab et je précise qu’elle ne cesse de dire qu’il lui manque telles et telles couleurs.

Avant de lancer le blog alaurorejesuisnée (maintenant unoeilsurletemps) je l’ai travaillée au corps pour qu’elle s’accepte, qu’elle s’aime mais que surtout qu’elle perçoive ses formes comme un atout au lieu de les percevoir comme une contrainte et de se réduire qu’à son image.

Je n’ai pas cessé de lui dire que le poids c’est peut-être ce que l’on a (selon certaines personnes ) en trop mais pas ce que l’on est.

Je lui ai beaucoup répété que personne ne se présente en disant bonjour je m’appelle 38/40 – 44/46 – 54/56 et etc . Je suis moche ou belle selon ce que bon vous semble.

C’est peu-être étrange d’avoir à insister sur ce genre de « détail » mais il me semblait nécessaire de le faire car Jordane ne se représentait qu’à travers ce prisme du poids et donc du jugement social.

Quand on est sure de soi et de son corps ça se ressent à l’extérieur et l’interaction avec l’autre est plus fluide et plus spontanée et forcément on fait moins preuve de contrition en ne donnant pas l’impression à son interlocuteur de s’excuser d’être ce que l’on est.

Je voulais aussi montrer à Jordane qu’elle pouvait tout mettre en commençant par mettre des vêtements avec les bonnes mensurations au lieu de s’acheter un jeans en 48 car ça lui était intolérable de passer la barre des 50.

Je comprends que ça soit difficile à accepter de porter une taille qui nous parait énorme mais je suis vraiment convaincue que lorsqu’on porte la bonne taille on sort du rendu ridicule de la taille inadaptée qui au final attire plus l’attention sur des complexes qu’on essaie de dissimuler.

Lui montrer ses atouts comme le fait d’avoir une taille fine et très marquée, d’être plutôt grande ce qui lui donne une allure un peu élancée, et surtout de percevoir ses défauts comme un atout ( ce qui lui permettrait de construire son identité visuelle ) fut l’essentielle de ma démarche.

Ses deux plus grands complexes étaient d’avoir des hanches larges et des gros mollets donc mettre une jupe ou un jeans skinny n’était même pas concevable pour elle alors qu’elle adorait voir ce type de vêtements sur d’autres femmes.

Ce fut assez difficile de la convaincre de se faire violence pour se voir autrement mais j’y suis arrivée en apprenant à la connaitre et en l’incitant à me dire à quel genre de style elle était sensible et ce qu’elle aimait vraiment dans la mode.

La première chose apprise d’elle est son amour pour le wax qu’elle n’osait pas porter par peur d’être jugée par les noirs et par les blancs.

J’ai d’ailleurs parlé de ça dans l’article appropriation culturelle que vous pouvez lire ici. N'sqol en 100 images

Puis elle m’a dit qu’elle aimait les ballerines, les jupes patineuses, le style un peu rétro en somme mais avec des imprimés, elle adooooooooooore les imprimés. Pour finir j’ai appris qu’elle était admirative de l’identité visuelle de Solange Knwoles.

J’ai donc appris en résumé que le genre de look que Jordane aime est un mixe entre le look de Christina Hendricks dans Mad men et Solange knwoles qui a un style qu’elle aime énormément.

Voila comment j’ai commencé à la relooker et à lui faire la démonstration qu’elle pouvait tout mettre et qu’il était nécessaire d’avoir beaucoup d’accessoires car elle en manquait cruellement pour finir un look.

C’est ainsi que Jordane a été piquée par le virus de la mode et a commencé à comprendre que ce qu’elle voyait comme des défauts pouvait être gommés ou accentués selon ce qu’elle voulait raconter.

Elle était prête à tenter des trucs et c’était chouette de travailler sur une toile vierge et d’avoir l’exigence de faire en sorte de lui proposer des choses qui lui correspondent.

Ci dessous vous verrez quelques exemples des premières tenues/looks confectionnés pour elle et qui l’ont aidé à porter un regard plus indulgent sur son corps.

L’autre chose que j’ai bien aimé c’est son amour des couleurs et comme j’adore jouer avec les couleurs je ne pouvais qu’être heureuse de réaliser pour elle en m’en donnant à cœur joie.

En matière de look Jordane et Fay sont à l’opposée.

Fay donne toujours à ses looks une touche rock et androgyne et en ça je suis totalement plus comme elle. Elle n’est pas très fan de wax et des imprimés bien qu’elle en porte. Son style se rapproche plus du mien car il est minimal. Elle et moi avons en commun un plaisir à détourner les vêtements et à faire des choses inattendues en mode. On prend des risques en matière de construction stylistique avec la certitude qu’on ne fédèrera pas tout le monde et c’est ça qui caractérise notre identité visuelle.

Elle aime les couleurs froides/sourdes mais finit toujours ses looks par une très légère touche de couleurs vives.

Jordane est plus girly et plus flashy dans ses looks et elle reste toujours dans sa zone de confort et prend peu de risque. Elle aime les rappels (parfois à outrance selon moi) et ainsi elle a la certitude que le résultat est efficace.

Je dois dire que parfois son interprétation de mes conseils me laisse dubitative mais c’est tellement elle… Ouais je sais c’est intriguant mes 3 points de suspensions mais je n’en dirais pas plus!

C’est justement parce-que je me suis rendue compte qu’elle avait du mal à quitter sa zone de confort que je lui ai proposé qu’on crée un blog à deux il y 3/4ans . Je voulais qu’elle aille plus loin dans son épanouissement et que d’autres personnes lui renvoient une image honnête d’elle et qu’elles lui donnent l’envie de repousser ses limites en matière de création de looks et dans l’image qu’elle a d’elle.

Quelque part ça l’a aidée surtout lorsqu’elle participait avec moi à la French Curves. Elle a ainsi proposé avec mon aide des choses qu’elle n’aurait jamais accepté de porter avant et que maintenant elle porte au quotidien.

Ne serait-ce que pour ça la french a une dimension thérapeutique. Si vous ne savez pas ce que c’est, cliquez soit sur ces liens sur le blog de Jordane soit sur la page facebook de la French Curves.

Pour résumé, c’est un défi mensuel qui se déroule le 16 durant lequel des femmes proposent un look basé sur un thème.

Depuis peu Jordane aime un peu plus les looks hypster et d’ailleurs on a fait un article à ce sujet mais elle reste très girly quand même dans la majorité de ses goûts.

Mon rapport avec elle n’est pas simple non plus car nous avons lancé un blog à deux mais j’ai fait le choix de rester dans l’ombre ce qui m’a été préjudiciable parce-que certaines personnes pensent encooore que N’sqol c’est elle. Il vous suffit de cliquer sur ce lien pour savoir que N’sqol c’est moi. 20151224_142206

Entre temps elle a changé son blog de nom même si elle n’y va quasiment plus car elle est en plein réorientation professionnelle et moi j’ai décidé d’alimenter le mien et de parler de ce que j’aime et de la manière dont je perçois le monde.

J’ai espoir que cette année cette méprise cesse enfin quand mes créations seront officiellement commercialisées.

Voila, je tenais à débuter cette année en vous parlant des deux filles que vous voyez régulièrement sur le blog histoire que vous sachiez un peu qui elles sont.

Je vous laisse donc avec quelques images de Jordane avec son évolution au fil des années.

2013

2014

Février 2014
Février 2014

2015

 

Merci d’avoir le temps de lire ce trèèèèèèèès long article.

Prenez soin de vous et à très bientôt dans mon univers.

Je vous embrasse, Nafi.

 

Pictures by Nafissath Abdoulaye


Toutes les photos et contenus de ce blog sauf mentions contraires, sont propriétés exclusives de l’auteur (N’sqol/Nafissath Abdoulaye). Merci de me contacter si vous désirez vous servir de mes photos ou textes.
Selon l’art. 9 du Code Civil tout abus des droits à l’image sera poursuivi sans avertissement.

2 commentaires sur « Jordane »

  1. A reblogué ceci sur À l'aurore je suis néeet a ajouté:
    Bonjour bonjour !

    Il y a quelques jours N’sqol vous présentait sur son blog l’un de ses mannequins, Fayçalath sa petite sœur.
    Aujourd’hui elle vous parle de son autre modèle, moi, de notre rencontre et la manière dont elle m’a appris à prendre confiance en moi.

    Filez sur son blog pour en savoir plus et découvrir ou redécouvrir des looks conçu par N’sqol.

    Très bon weekend à tous !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s