Fayçalath

Pour débuter l’année sur mon blog , j’ai décidé de vous faire deux articles sur les deux filles présentes le plus souvent qui me permettent de montrer mes créations, Fayçalath et Jordane.

Aujourd’hui c’est ma sœur Fay qui ouvre le bal.

Fayçalath (Fay pour les intimes) est ma petite sœur juste en âge car elle mesure 1m88.

Elle a 30 ans et elle fait partie de cette catégorie de femmes qui (pour le moment en tout cas) ont l’immense chance de ne pas entendre « mais toi tu as un beau visage hein… ».

Vous comprendrez de quoi je parle si vous allez au bout de la lecture de cet article.

Histoire de me débarrasser de ce qui la caractérise en premier lorsqu’on la voit c’est à dire son corps , je vous fais une brève description de ses mensurations.

Sa taille oscille entre le 38 et le 44 (voire 46) selon la coupe et la matière.

En haut c’est 38/40 et c’est le bas qui « oscille » car elle est très cambrée et a des hanches larges même si on ne dirait pas.

Maintenant qui est Fay et quelle est la complexité de nos rapport.

D’abord c’est la dernière d’une fratrie de 5 enfants. Moi je suis celle du milieu.

Fay a un parcours atypique.

Initialement elle était partie pour être basketteuse , le truc classique et attendu ne serait-ce qu’à cause de sa taille. Elle a joué quelques année à Tarbes tout en faisant ses études. Finalement elle a décidé de mettre fin à sa carrière de basketteuse car ça ne la rendait pas heureuse et a décidé de se consacrer à ses études en vue de travailler dans le suivi de projets de constructions de ponts et chaussées dans le monde.

Actuellement elle est titulaire d’un Master génie civil, spécialité travaux maritimes et maintenance des ouvrages. Elle a aussi un DEUG en physique et a eu sa maitrise en construction et réalisation de bâtiment. Techniquement elle pourrait être chef de chantier lors de la construction d’un supermarché et autres. Dans le futur elle travaillera sans doute dans des bureaux d’études de projets et qui sait peut-être qu’elle créera son propre bureau d’étude.

Je dois dire que je suis extrêmement fière de ma sœur que j’aime IN-FI-NI-MENT.

Son parcours a été semé d’embuches mais elle s’est toujours relevée et n’a jamais perdu de vue son objectif.

Lorsqu’on la voit on voit une femme au corps « parfait » parce-que filiforme sur qui tout va.

Nous vivons dans un monde de paraitre, d’image donc on ne peut la réduire qu’à ça.

Le fait qu’elle soit grande joue aussi en sa défaveur car on part du principe qu’elle est hautaine, voire méprisante et imbue d’elle même et je dois dire qu’au quotidien c’est un truc un peu difficile à gérer pour elle.

Elle, Elle me dit qu’en réalité le plus difficile pour elle à gérer est l’espèce de mépris frontal qu’on me témoigne à chaque fois qu’on nous voit ensemble parce-qu’on n’hésite pas à lui répéter en ma présence « waouu ce que tu es beeeeeelllllllle, tu es magnifique, tu es superbe, une vraie beauté, tu a un sens du style incroyable et j’en passe » et moi j’ai quasi systématiquement droit à un

« hein tu es d’accord Naf? Ta sœur est magnifique hein? C’est une vrai beauté, n’est -ce pas? Tes parents doivent être fiers d’avoir une telle beauté? Et etc… » et le moment où on se rend compte que c’est peut-être trop insultant à mon égard on me sert un « mais toi aussi tu as un beau visage ».

J’évite donc souvent de m’afficher publiquement avec ma sœur parce-qu’à force j’ai l’impression de revivre en permanence le film la belle et la bête et je dois dire que pour l’égo c’est un peu violent à vivre et ça le serait pour n’importe qui, reconnaissez le.

J’ai le sentiment que Fay et moi sommes des réceptacles à névroses d’une certaine manière.

Elle est un but que certaines femmes veulent absolument atteindre car quand on est « beau », on réussit mieux, on est convoité, on est désiré, on est admiré et porté aux nues juste et grâce à ce physique.

Certains hommes veulent être avec elle par vantardise et les femmes veulent se lier d’amitié histoire de faire partie de ce club fermé des personnes aux physiques magnifiques à qui tout réussit et surtout des personnes à qui tout va.

La névrose projetée en elle est la peur de ne jamais arriver à lui ressembler car être belle est l’ultime graal qui vous assure une réussite et une reconnaissance sociale et une position dominante dans une famille pour ne pas dire l’exemple à suivre. Le concept de beauté est vraiment étonnant dans la mesure où être belle ou beau ce n’est pas une fin en soi, c’est juste le résultat d’une génétique. On préfère être beau qu’être moche mais intelligent. Après si on a la chance d’être « belle » et intelligente c’est encore mieux mais dans les faits on ne s’intéresse guère à l’intelligence d’une personne dès lors qu’elle rentre dans la catégorie des « minorité visible » les gens beaux.

La phrase ne vient pas de moi mais de Maïténa Biraben qui l’a prononcée il y a quelques années pour présenter un de ses invité, Harry Roselmack. J’étais sidérée ce jour la car toute l’interview ne tournait qu’autour de son physique alors qu’il venait parler d’un livre je crois. Bref!

Sinon Le plus bel exemple qui glorifie la beauté et l’érige en ultime consécration est l’élection des miss France chaque année.

Dans huis clos de Sartres il y a la célèbre phrase « l’enfer c’est les autres » que tout le monde utilise sans forcément y comprendre le vrai sens. Ces autres dont on parle qui est l’enfer c’est nous, cet autre nous à l’intérieur de nous qui est une sorte de bête que nous avons rendue insatiable à force de toujours convoiter ce que nous ne pouvons être ou avoir. Fay réveille chez beaucoup de femmes l’idée qu’elles ne sont pas parfaites (selon qui on se demande bien) et qu’il faudrait qu’elles fassent tout pour tendre vers son physique car ainsi elles seront admirées. Pour moi ce sont des névroses et elles phantasment la supposée merveilleuse existence de Fay grâce à ce physique.

Moi ça va être simple. Je suis celle à qui (pour rien au monde) on ne veut ressembler.

Je suis la personne au « beau visage » qui est grosse et ça c’est ré-dhi-bi-toire.

Il est vrai que je suis aussi en fauteuil mais le fauteuil est angoissant mais pas répulsif tandis qu’être grosse c’est NOOOOOOOOON .

La grosseur est synonyme d’échec, de manque de volonté , de paresse, d’ostracisation, de répugnance, et surtout l’ultime qualificatif est laideur.

La névrose projetée en moi est la peur de me ressembler, de ne pas être aimée parce-que non désirable à cause du poids et l’handicape bien que cette deuxième raison soit facultative.

Voila pourquoi je dis qu’elle et moi d’une certaine manière nous sommes des réceptacles à névroses de part l’opposition de notre physique.

Ce qu’il faut savoir c’est que les compliments qu’elle reçoit et les propos insultants qu’on tient à mon égard (sans le vouloir) vient majoritairement de proches, voire très proches.

Il est donc très difficile de faire abstraction de leurs commentaires et de ne pas craindre la société.

Quand la famille et les amis vous expliquent que vous avez un beau visage et que ce serait bien que vous fassiez quelque chose pour votre corps, vous ne pouvez que déduire que la société va vous lyncher.

Ce n’est pas une question de manque de confiance mais un constat, un axiome résultant de maux générés par des mots « assassins » qui ne sont même pas la volonté première de celles et ceux qui les prononcent mais dont les conséquences sont absolument terribles.

Je suis certaine que parmi mes lectrices il y en a qui doivent souffrir en permanence de cette comparaison et en qui cet article fera écho.

Pour la petite histoire il y a une douzaine d’années ma sœur s’intéressait à la mode mais de loin.

Elle était très « garçonne » et ne portait que des baskets.

Elle n’avait pas le look excessivement masculin de la grande majorité de basketteuses mais elle n’était pas pour autant très féminine même si elle mettait du rouge à lèvres et du vernis.

Tout ce qui était jupes et robes c’était pas trop son truc et puis elle était (et l’est toujours) bourrée de complexes.

Je savais et percevait son corps comme une toile blanche sur laquelle on pouvait « expérimenter » des multitudes de styles qui lui confèreraient une image bien plus riche et travaillée qu’un simple corps sur lequel tout va.

C’est donc moi qui ai commencé très tôt à lui acheter des pièces aux découpes originales, dans des couleurs qu’elle n’osait et n’avait pas l’habitude de mettre parce-que initialement elle aimait essentiellement que le marron et le noir.

Le changement de style a donc commencé comme ça et je dois dire qu’au début elle était réfractaire à pleins de choses puis petit à petit elle s’est ouverte et a commencé à s’aimer dans son look et son identité en construction.

Lancée elle a affiné son look et j’ai été maintes fois étonnée par ce qu’elle s’est achetée par la suite et les coiffures qu’elle a adopté. Elle tente beaucoup de choses en mode (styles de coiffures et autres) et chacun de ses looks est riche de récits sur qui elle est et c’est exactement ce que j’aime et ce qu’est la mode pour moi.

Le fait de savoir qu’elle est bac+5 (comme moi) dans un domaine extrêmement pointu et surtout très très masculin et qu’elle joue autant sur son paraitre j’adore et je trouve que ça permet de faire le tri des gens à fréquenter.

Soit on se limite à son image et on la couvre de compliments en la réduisant à une jolie poupée superficielle qui pour rien au monde ne mettrait la main dans le cambouis , Soit on suppute qu’elle ne peut se réduire qu’à une image et on fait l’effort de creuser pour savoir qui elle est.

Fay sait très vite qui veut s’afficher avec elle parce-qu’elle est jolie ou qui veut être amie avec elle parce-qu’elle est juste Fay. Son physique est un tamis social autant que le mien d’ailleurs.

Pour ma part, en toute honnêteté je dois dire que ce n’est pas simple pour moi à gérer d’avoir une sœur avec ce physique même si je sais qui elle est.

J’ai beau faire un travail sur moi il y a des moments où ça me fatigue d’être réduite à un beau visage ou qu’on me fasse gentiment comprendre qu’il faudrait que je maigrisse pour lui ressembler en sachant en plus que les gens ne savent pas que c’est à cause de traitements lourds que j’ai ce poids et quand bien même que ça soit à cause d’une hyperphagie je ne vois pas quelle répercussion ça a sur leurs existences.

Il faudrait bien qu’un jour les gens comprennent qu’un corps n’est pas une propriété publique où le peuple peut se réunir pour en débattre. Je sais c’est utopique surtout à l’ère des selfies et autres…

Le plus douloureux reste le fait qu’on ne me confère quasi jamais (même si je le répète sans cesse) la paternité (maternité parce-que je suis féministe ) des looks que je propose sur mon blog portés par elle.

J’en ai un peu marre qu’on me dise ta sœur a un style de dingue, elle a vachement de goût et j’en passe. Ceci dit c’est le même problème que j’ai avec Jordane.

Tôt ou tard je quitterai la France à cause de ça en plus du fait d’être réduite à une grosse femme (noire et handicapée c’est la cerise sur le gâteau) mais qu’est-ce que j’ai un beauuuuuuuu visage et un joli sourire lumineux.

J’en ai de la chance à presque 40 ans (le 26 avril prochain) d’en être encore là et réduite à ça.

J’insiste beaucoup sur ce point car c’est vraiment douloureux et je suis forcée de constater que tout autre créateur a la chance d’entendre ou de lire que ses nouvelles créations sont magnifiques et pas que ses mannequins ont un incroyable sens de la mode.

Mine de rien il y une vrai différence de traitement entre moi et les autres créateurs et même si quelques personnes ont bien compris que c’est moi qui fait tout (de la création, à la conception et aux photos) le reste ne veulent pas l’imprimer et je me dois de défendre le droit d’auteur de mon travail.

J’en ai assez d’entendre « c’est vraiment toi qui fait ça Naf, vraiment toi ». C’est toujours dit avec un air suspicieux et plein de doute et c’est FA-TI-GUANT!

Je ne cesserai jamais de le dire jusqu’à ce que ça s’imprime dans le cerveau d’un plus grand nombre.

Voila, je tenais donc à vous dire qui est Fay ma sœur et quel rapport à la fois complexe, complice et fusionnel j’entretiens avec elle.

J’adore parler avec elle quand je crée car elle a un effet fécond sur moi.

Après tout j’ai commencé à vraiment créer pour moi mais surtout pour elle, afin qu’elle perçoive son corps autrement et qu’en plus elle ne soit plus frustrée de ne pas trouver des vêtements aux bonnes longueurs car c’est pas simple de s’habiller quand on mesure 1m88.

Lorsqu’elle a envie d’une pièce ça me permet de faire plus et mieux et d’apprendre des nouvelles choses dans des techniques de coutures car il faut quand même savoir que je suis autodidacte.

Pour finir Quelques looks Made by N’sqol pour et portés par ma sœur.
D’abord cette série de tenues portées durant les fêtes et d’autres looks qu’elle a eu ces dernières années.

Je vous embrasse et Merci d’être de plus en plus nombreuses à me lire et à me suivre.

Je souhaite la Bienvenue aux nouveaux abonnés.

 

Prenez soin de vous.

NAFISSATH

 

Pictures by Nafissath Abdoulaye

 


Toutes les photos et contenus de ce blog sauf mentions contraires, sont propriétés exclusives de l’auteur (N’sqol/Nafissath Abdoulaye). Merci de me contacter si vous désirez vous servir de mes photos ou textes.
Selon l’art. 9 du Code Civil tout abus des droits à l’image sera poursuivi sans avertissement.

3 thoughts on “Fayçalath

  1. A reblogué ceci sur À l'aurore je suis néeet a ajouté:
    Hello !

    Ça fait un moment maintenant que vous suivez le travail de N’sqol, ici ou sur son blog.
    En ce début d’année elle a eu envie de vous en dire plus sur ses modèles (Fayçalath que vous avez déjà vu ici et moi)
    Aujourd’hui elle vous parle de Fayçalath.

    Je vous invite à foncez sur son blog pour découvrir et lire son article.

    Bonne journée à tous et bon weekend !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s