Nothing but the wax!

Chayet

 

 

 

 

 

 

Bonjour à tous!

J’espère que vous allez bien.

Aujourd’hui j’ai envie de vous parler d’un blog que j’aime beaucoup, NOTHING BUT THE WAX.
Le nom du blog annonce déjà la couleur car on sait qu’on va être plongé dans l’univers du wax qui est une vrai passion pour CHAYET qui en est l’auteure.
Ce blog permet de parcourir l’évolution du wax et de l’utilisation que nous en faisons.

Le wax qualifié de tissu boubou (qui au passage est un vêtement et pas un tissu) par des personnes assez ignares sur les bords, est un tissu essentiellement utilisé en Afrique bien qu’il soit d’origine hollandaise, et dont l’origine réelle est indienne.

Sur notre blog et dans mon travail en tant que styliste, africaine, et étant une grande Fan de ce tissu depuis toujours, le wax est présent dans mes créations donc c’est tout naturellement que je suis tombée en amour pour le blog de Nothing but the wax lors d’une promenade virtuelle avec un but précis car je cherchais des infos sur le wax utilisé pour le mobilier.

Je me suis bien vite rendue compte que le blog de Chayet était incontournable et que c’était une véritable mine d’informations pour les initiés. Son blog n’est pas un encart publicitaire (comme certains blogs) même si paradoxalement elle parle de beaucoup de marques. Son envie première est vraiment de nous révéler l’immensité des talents de designers qui travaillent le wax. Rien que pour ça son blog est rafraichissant, détonne (dans le sens positif) et dénote dans la blogosphère. Chayet permet de se rendre compte qu’il est possible de ne pas perdre de vue les raisons pour lesquelles bloguer c’est un formidable exercice vecteur de lien social et de partage. En tout cas ma vision de lectrice et ce que j’attends d’un blog, c’est que la blogueuse fasse preuve d’intégrité et soit capable de me parler d’une marque objectivement sans la porter aux nues plus que de raison …

Le jour où j’ai atterri sur le blog Nothing but the wax j’ai totalement perdu la notion du temps tellement Chayet me faisait découvrir des marques qui valorisaient (et valorisent toujours) le wax dont je n’avais jamais entendu parler. Éternelle reconnaissance Chayet.

J’ai immédiatement été frappée par l’atypisme de son blog dû à l’effacement de son auteure. La majorité des blogueurs et blogueuses dont Jordane (et moi à temps partiel) faisons partie se mettent en scène pour promouvoir des marques la plupart du temps. Le blog est notre scène sur laquelle nous théâtralisons nos vies et montrons à nos lectrices et lecteurs des potentielles choses réalisables avec notre corps ou notre environnement mais pour je ne sais quelle raison je n’y retrouve pas cette dimension pédagogique, sociale ou altruiste que je perçois chez Nothing but the wax.

Ceci étant il y a d’autres blogs que j’adore lire et qui m’enrichissent tout autant.

Chayet, elle, s’efface vraiment et ne fait que quelques rares apparitions lorsqu’elle customise un vêtement ou qu’elle porte une tenue en wax qu’elle adore particulièrement, ou qu’elle a réalisé mais ça reste vraiment rare pour ne pas dire épisodique.

Son blog est profondément généreux et pleins d’amours pour ces jeunes (ou moins jeunes) talents qu’elle révèle ou nous fait découvrir.

Elle porte aux nues des créateurs peu connus du grand public et les met en lumière en s’effaçant vraiment mais elle reste honnête en émettant des critiques impartiales et dans la blogosphère c’est une bouffée d’oxygène. Il y a un je ne sais quoi d’humble qui émane de son blog que j’apprécie et aime vraiment ainsi que de cette honnêteté et cette justesse intellectuelle dont elle fait preuve.

Elle sait reconnaitre la qualité d’une démarche artistique (quelle qu’elle soit) et si « faiblesse » il y a , dans cette démarche , elle en parle avec bienveillance et de manière constructive.
Chayet ne « taille » pas et n’est pas en mode « je crache mon fiel » du coup lorsqu’elle soulève une problématique d’une nouvelle chose dans le monde de la mode, c’est toujours intéressant et ça appelle systématiquement (à mon sens en tout cas) à l’interrogation et la réflexion.

Personnellement je remercie Chayet de me réconcilier avec mon identité africaine du haut de mes 38ans.
Ouais c’est grave de dire ça mais j’ai des raisons d’avoir si longtemps été en mésentente avec l’Afrique. Il n’est jamais trop tard pour apprendre. Grâce à ce blog j’ai pu élargir mes connaissances sur la culture africaine dont je suis quelque peu pauvre .

Avant d’arriver sur son blog je ne connaissais aucun styliste africain qui travaille le wax de manière moderne, en tout cas tel que je l’entends. Mon propos peut blesser mais je m’explique. En Afrique noire le wax est utilisé certes pour des tenues de la vie courantes et autres mais avant Chayet je n’avais pas vu des designer africains que travaillent les formes comme cette nouvelle génération de designers qui créent des tenues justes incroyables grâce à des techniques nouvelles comme la 3D par exemple.

Je découvre grâce elle qu’ils sont nombreux à travailler le wax avec une modernité que je ne percevais pas, voire pour certains je dirais que leurs créations sont vraiment avant-gardiste.
Leurs créations révèlent encore plus la force du wax de part le tissu lui même et les imprimés.

Stella Jean en est l’exemple la plus parlante.

Stella Jean

Le monde de la mode n’a pas encore évolué et ne valorise pas comme il se devrait les créateurs africains qui ont un immense talent au même titre que les créateurs européens. Son blog tend donc à populariser et à démocratiser le wax.

Nothing but the wax vient réparer cette profonde injuste et son ambition est de rendre accessible à un plus grand public le wax et de faire connaitre l’Afrique en sortant des clichés véhiculés dans des émissions comme Thalassa par exemple ou RDV en terre inconnue, que même si j’ai parfois aimé regarder m’énerve car ça entretient les clichés qu’en ont (de l’Afrique) certaines personnes souffrant de méconnaissance extrêmement poussée et en sont si fières qu’ils te disent stupidement « mais je l’ai vu à la télé » sans avoir jamais posé un seul pied en Afrique.
C’est comme si on décidait que la France se résumait à des campagnes au fin fond de Plouezec, à l’homme avec sa baguette de pain et son béret sur vélo .

Oui oui Plouezec existe, c’est une commune en Bretagne. Je sais que je suis en train d’énerver quelques uns de mes amis qui aiment « plouplou » comme dirait les initiés….

Après cette petite digression géographique, je reviens à Nothing but the wax.

Sur ce blog j’ai découvert des personnalités fortes comme Sin Gin qui est une magnifique chanteuse/rappeuse américaine d’origine soudanaise et qui fait aussi des études d’économies et des stylistes comme Mariah Bocoum , la sœur de la chanteuse Inna Modja.

Inna Modja
Inna Modja – Styliste Mariah Bocoum

J’ai aussi découvert Stella Jean qui est la grande star du moment qui contribue à cette démocratisation du wax, portée par toutes les grandes stars.
Il ne faut pas que j’oublie la créatrice de doudous en Wax, Miriam Maxo, Nash Prints it et j’en passe …


Mon coup de cœur va à De la Sébure dont elle nous parle ici et sur qui j’ai dernièrement écrit un article pour vous parler de sa première collection que j’ai beaucoup aimé.

Chayet et de la sébure

  Elle le surnomme affectueusement Le vicomte et c’est justifié vu son élégance .
Je suis une vraie fan de De la Sébure sans doute parce-que j’aime le old school, style qu’il manie avec classe et    évidence.

 Nothing but the wax ce sont des articles percutants sans langue de bois. Elle interpelle, apporte des   questionnements justes, et même lorsqu’on lui fait des cadeaux ce n’est pas pour autant qu’elle manque d’objectivité et fait une promotion outrancière de la marque qui vient de lui faire un cadeau.
L’exemple est notable dans l’un de ces derniers articles sur Vlisco dont elle a reçu un très joli cadeau mais elle n’en oublie pas pour autant soudainement son objectivité sur la dernière collection de la marque et son avis est absolument honnête.

Reconnaissons le la majorité des blogueuses et blogueurs reçoivent des « cadeaux » pour faire l’éloge d’un produit, d’une nouvelle marque après les avoir porté, testé et autres. Pour ma part je trouve qu’ils le font de manière exacerbée et rares sont les blogs qui ont l’honnêteté de l’analyse sans pour autant nuire à la marque. Je pense qu’il est possible de promouvoir une marque sans en faire des tonnes. Si les blogueuses et blogueurs étaient plus objectifs ça me donnerait plus envie d’acquérir le produit. Je ne vois pas souvent des + et des – mais plutôt tout les temps des +++++ et ça en devient suspect. Parfois c’est justifié mais souvent je suis dépitée par les articles et leurs partialités. Je sens que je me fais encore des ennemis mais c’est une vérité qu’il faut dire et nous (Jordane et moi) nous nous posons sans cesse la question sur la manière de parler d’une marque dont on n’aime que quelques produits, dont on à quand même envie de parler positivement sans en faire des tonnes au point de manquer totalement d’intégrité.

Parfois je trouve qu’on passe tellement la pommade au marque que ça en devient ridicule. Ce que je dis vaut absolument pour moi en fait. Je fais sans doute ma propre auto-critique.

Bon, ce n’est pas le sujet aujourd’hui mais ce rapport blogueurs/marques m’interroge quand même…

Pour revenir au blog de Chayet (alias Nothing but the wax) je trouve que tout ce que j’ai énuméré le rend singulier, intéressant, généreux et altruiste. Comment ne pas la mettre en lumière vu la manière dont elle contribue avec professionnalisme aux changements de l’image de l’Afrique.
Parfois j’ai eu tendance à critiquer facilement l’Afrique et j’en ai oublié son immense richesse, tant culturelle que historique. J’ai honte de le dire mais je dois à Chayet de ressentir cette fierté de venir de ce continent pour qui j’ai parfois manqué de considération à cause de comportements qui laissaient à désirer de certains africains. Comme on dit il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

Ce blog est une encyclopédie, une mine d’information qui permet d’être au courant de toutes les nouvelles choses qui se déroulent dans le domaine de la mode africaine et pas que d’ailleurs.

Vraiment passez faire un tour sur ce blog, il en vaut le détour. C’est un vrai moment de partage et d’échange et elle propose des articles avec une grande grande grande intégrité dont on ne fait pas toujours preuve quand on est blogueur…

Quelques liens des articles que j’ai adoré sur le blog.

Labo Ethnik Fashion Week-end 2013
Le Labo Ethnik : Entre Nouvelles ambitions et nouvelle image
Pourquoi les tissus Africains sont tendances alors même que les stylistes africains manquent de visibilité?
L’invasion des Chinois dans le marché du Wax (article vraiment exceptionnel)

Si vous avez envie de découvrir de nouveaux designers qui travaillent merveilleusement bien le wax cliquez ici

Voila, c’est tout pour aujourd’hui et bonne promenade virtuelle sur le blog de Chayet.

Pour finir quelques photos d’elle en Wax histoire de la mettre à l’honneur car elle le mérite et le vaut bien étant donne qu’elle célèbre les designers, chanteurs et autres acteurs qui participent à cette démarche de montrer une vision plus réaliste et honnête d’une Afrique pleine de richesse, de culture et de beauté.

En plus je vous rajoute un petit florilège du genre de photos qu’il y a sur Nothing but the wax et qui font la preuve que le wax est parfait pour la mode et que les designers africains méritent une plus grande audience.

Hâte de lire son retour post-fashion week-end et d’en savoir encore plus sur son séjour en Tanzanie.

Je vous souhaite une très belle semaine et à bientôt.

Je vous embrasse.
N’sqol.

 


Toutes les photos et contenus de ce blog sauf mentions contraires, sont propriétés exclusives de l’auteur (N’sqol/Nafissath Abdoulaye). Merci de me contacter si vous désirez vous servir de mes photos ou textes.
Selon l’art. 9 du Code Civil tout abus des droits à l’image sera poursuivi sans avertissement.

2 thoughts on “Nothing but the wax!

  1. Bonsoir N’sqol,

    C’est un superbe article, je l’ai lu avec plaisir.

    Je ne suis pas trop blog d’ailleurs je vous suis uniquement parce qu’on m’a parlé de vous et que j’adore votre travail et là je fais une superbe découverte.
    Je connais le wax, je l’aime beaucoup, mais j’étais loin, très loin de m’imaginer à quel point il était actuellement travaillé de façon si moderne par tant de jeunes stylistes. Je suis complètement épatée par la découverte de ce blog. Chayet semble être une jeune femme incroyable et le portrait que vous en faites donne envie de la connaitre.

    Merci beaucoup pour cette très belle découverte.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s